Sélectionner une page

En cas d’échec à une formation ou un changement de celle-ci, le but de séjour attaché à l’autorisation délivrée peut être considéré comme atteint et l’autorisation de séjour perd sa validité.

À l’UNIGE, le fait de changer de faculté ou même de section au sein d’une faculté présente un risque. Il est impératif de se renseigner avant d’effectuer une telle démarche auprès de la CUAE ou d’une permanence.

Le fait de commencer un nouveau diplôme est considéré comme une nouvelle formation, même si ce diplôme s’inscrit dans la continuité du premier (exemple, master consécutif à un bachelor).

Un changement de formation impliquera souvent de devoir re déposer une autorisation de séjour et les conditions seront examinées une nouvelle fois par les autorités migratoires. Cependant, les séjours antérieurs et l’allongement de la durée de la formation joueront en défaveur de l’étudiante.