Sélectionner une page

Les bénéficiaires de libre circulation des personnes ont le droit à un séjour de courte durée afin de rechercher un emploi. Cette durée peut-être de trois mois sans qu’aucune démarche particulière n’ait à être effectuée. Au-delà de trois mois, une autorisation doit être demandée. Elle sera de trois mois renouvelables. Durant cette période cependant, elles n’ont pas le droit de s’adresser à l’aide sociale ordinaire suisse si elles tombent dans le besoin.

En pratique, certaines étudiantes recherchent des emplois, parfois pendant plus de trois mois sans effectuer de démarches et en « disparaissant du radar des autorités » durant quelque temps. Le problème de cette pratique peut se poser si l’étudiante veut par la suite justifier d’une certaine durée de séjour ininterrompue en Suisse, par exemple pour obtenir une autorisation d’établissement ou dans le cadre d’une demande de naturalisation.